February 6, 2023

Branches Tech

Engagé pour la qualité technologique

La FCEI lance la Cybersecurity Academy pour les petites et moyennes entreprises

4 min read

Un programme de formation en ligne sur la cybersécurité destiné aux petites et moyennes entreprises canadiennes fait ses débuts aujourd’hui, des mois après son lancement

Académie de cybersécuritéune plateforme de gamification ouverte aux 95 000 membres de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), a été annoncée pour la première fois en mars et promettait d’être mise en ligne au printemps ou à l’été.

« Nous avons passé beaucoup de temps à discerner le contenu et à nous assurer que c’était le bon ton et digeste pour les propriétaires d’entreprise », a déclaré Mandy D’Autremont, vice-présidente des partenariats marketing de la fédération, en entrevue. “Nous voulions bien faire les choses.”

“Nous ne voulions pas publier quelque chose de précipité.”

Capture d'écran de la page d'accueil de l'Académie de cybersécurité de la FCEI
Capture d’écran de la page d’accueil d’un utilisateur de l’Académie de cybersécurité de la FCEI

Cybersecurity Academy est disponible en anglais et en français.

Comme de nombreuses plateformes de gamification, les participants peuvent gagner des badges pour avoir suivi avec succès des sessions de formation. Les entreprises peuvent ensuite décider comment récompenser les meilleurs.

Comme incitation supplémentaire à jouer, la fédération offre un bonus en argent : chaque personne qui termine un cours est inscrite à un tirage pour un prix de 10 000 $. Une personne dans chaque province et territoire est admissible à un prix de 500 $.

Pour un temps limité, la FCEI ouvre également l’accès aux non-membres, avec une adhésion temporaire gratuite pour leur permettre de suivre les cours de la Cybersecurity Academy.

Conçu avec l’aide de Mastercard et construit sur une plateforme d’apprentissage hébergée par Toronto Horizn, l’Académie de cybersécurité de la FCEI commence par quatre cours : bases de la cybersécurité ; Détecter l’ingénierie sociale ; Protéger votre entreprise contre la cybercriminalité ; et que faire lorsque vous êtes piraté.

Au début de l’année prochaine, des cours sur la reconnaissance de la fraude et la gestion des problèmes avec les cartes de crédit seront ajoutés.

Chaque cours comporte cinq leçons, qui durent entre cinq et 10 minutes.

En annonçant le programme, la FCEI a déclaré qu’un sondage auprès des membres a montré que seulement 11 % des répondants ont déclaré que leurs entreprises avaient offert une formation obligatoire en cybersécurité à leurs employés au cours de l’année écoulée. Huit pour cent ont offert une formation facultative

“Nous avons sondé nos membres sur la cybersécurité à plusieurs reprises au cours des deux dernières années”, a déclaré D’Autremont. « Ce que nous avons entendu de leur part, c’est qu’ils ne savent pas par où commencer. La majorité n’offrent pas de formation de sensibilisation à la cybersécurité à leurs employés. Mais il [cybersecurity] reste un risque énorme pour les petites entreprises. Quarante-cinq pour cent ont subi une attaque aléatoire au cours de la dernière année. Vingt-sept pour cent ont eu des attaques ciblées au cours de l’année écoulée. C’est un problème de plus en plus menaçant qui a un coût énorme pour les propriétaires d’entreprise.

« La FCEI a l’auditoire pour faire parvenir ce genre de programme d’éducation dans les boîtes de réception des propriétaires d’entreprise. Il est encore plus important de leur rendre la formation accessible, en leur donnant des outils et des modèles qu’ils peuvent immédiatement commencer à utiliser. »

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi en 2022 les propriétaires de petites entreprises disent toujours qu’ils ne savent pas par où commencer en matière de cybersécurité, D’Autremont a noté que certains estiment qu’ils sont trop petits pour être la cible d’acteurs malveillants. “C’est un thème commun que nous entendons”, a-t-elle déclaré.

“Et les propriétaires de petites entreprises ont un million et une choses sur lesquelles ils doivent se concentrer”, a-t-elle ajouté. « Ils n’ont pas d’équipes dédiées à chaque aspect de leur entreprise. Ils n’ont pas nécessairement d’équipe informatique. Ils sont leur propre équipe informatique.

Elle a déclaré que la FCEI est d’avis qu’elle peut contribuer à rehausser le profil de la cybersécurité auprès des propriétaires d’entreprise et à leur faciliter, ainsi qu’à leurs employés, l’apprentissage à ce sujet.

L’académie propose également des modèles pour aider les entreprises à mettre en place un cadre de cybersécurité. Les modèles incluent comment créer une liste de contacts d’urgence et un plan d’intervention en cas d’incident, comment inventorier le matériel et les logiciels et comment créer une politique sur l’utilisation appropriée des médias sociaux.

Idéalement, a déclaré D’Autremont, 20% des entreprises de la fédération s’inscriront à l’académie.

Leave a Reply