February 6, 2023

Branches Tech

Engagé pour la qualité technologique

GitOps en pratique, déployez des applications Kubernetes avec ArgoCD

4 min read

GitOps est un ensemble de pratiques pour déployer des purposes à l’aide de Git. Les définitions d’application, les configurations et la connectivité doivent être stockées dans un logiciel de contrôle de model tel que Git. Git sert alors de resource exceptional de vérité pour l’infrastructure déclarative et ses purposes hébergées.

L’utilisation de GitOps signifie que toute modification du déploiement doit être traitée dans un commit git. Un opérateur de livraison proceed différencie ensuite le commit et synchronise l’état entre le référentiel et l’environnement ciblé.

Le principal avantage de GitOps est que chaque modification est versionnée et vérifiable. Le versionning permet de revenir facilement à un état antérieur en cas d’erreur. La reprise après sinistre est également simplifiée. La supply de vérité reste inchangée et il vous suffit de changer d’environnement ciblé.

L’article présente remark nous utilisons ArgoCD pour synchroniser l’état de nos clusters Kubernetes. Il couvre son installation et ses utilisations à l’aide d’un exemple d’application uncomplicated hébergé sur GitHub.

Étant donné que les manifestes Kubernetes sont déclaratifs, ils correspondent parfaitement au modèle CI/CD et la plupart des outils GitOps se concentrent sur Kubernetes.

En pratique

Il est recommandé d’isoler le code supply de votre application de vos définitions d’état de déploiement entre 2 référentiels Git distincts. Les fichiers YAML sont utilisés pour décrire le cluster Kubernetes, y compris les déploiements, ConfigMap, les insider secrets, …

Le référentiel d’état de déploiement est organisé selon la disposition :

./myapp-ops
├── base
│   ├── deployment.yaml
│   ├── kustomization.yaml
│   └── provider.yaml
├── dev
│   ├── deployment-patch.yaml
│   └── kustomization.yaml
└── prod
    ├── deployment-patch.yaml
    └── kustomization.yaml

Ici nous utilisons personnaliser pour notre personnalisation de configuration déclarative. dev et prod définit l’état de notre software et partage un répertoire commun base. Dev et Prod peuvent être déployés dans le même cluster Kubernetes ou dans des clusters différents selon nos besoins.

Le flux de travail typique pour une nouvelle fonctionnalité dans une software utilisant GitOPs est le suivant :

  1. Le code est poussé vers le référentiel de code.
  2. Le code est construit et testé dans la plate-forme CI.
  3. Le code est expédié : une picture docker est construite et poussée vers un registre.
  4. Le pipeline CI valide et envoie une nouvelle edition dans le référentiel de déploiement.
  5. Ce drive déclenche une synchronisation : le nouveau code est automatiquement déployé sur l’infrastructure cible.


Flux de travail typique

Les utilisateurs sont libres de s’engager eux-mêmes dans le référentiel de déploiement, par exemple, ils peuvent définir le nombre de ReplicaSet d’un déploiement.

ArgoCD

ArgoCD est un opérateur GitOps qui synchronise l’état décrit dans un référentiel Git avec un déploiement dans un ou plusieurs clusters Kubernetes.

ArgoCD prend en demand plusieurs formats pour les définitions déclaratives (Personnaliserbarre, Ksonnet ou simple-YAML).

Il est implémenté en tant que contrôleur Kubernetes qui surveille le référentiel Git et le déploiement en direct. Si, pour une raison quelconque, l’état en direct s’écarte de la cible (attente de l’entrée de l’utilisateur, échec du déploiement, restauration manuelle…), l’application est considérée OutOfSync.

Installation d’Argo CD

Une set up very simple d’ArgoCD est simple :

kubectl develop namespace argocd
kubectl use -n argocd -f https://uncooked.githubusercontent.com/argoproj/argo-cd/stable/manifests/put in.yaml



kubectl -n argocd get key argocd-first-admin-mystery -o jsonpath=".details.password" | base64 -d && echo


kubectl patch svc argocd-server -n argocd -p '"spec": "form": "LoadBalancer"'

kubectl port-forward svc/argocd-server -n argocd 8080:443

L’étape suivante consiste à installer le argocd-cli commande suivant l’officiel Installation de la CLI ArgoCD.

In addition de documentation sur l’installation (Gestion des utilisateurs, Haute disponibilité, Observabilité …) sont disponibles ici.

Utilisation d’ArgoCD

Créons maintenant une application ArgoCD à l’aide de la CLI. Cela peut être fait facilement by way of l’interface utilisateur World wide web.

argocd login $myargocd:8443
argocd application create demo-application-dev --repo https://github.com/PACordonnier/demo-cicd-ops.git --path dev --dest-server https://kubernetes.default.svc --dest-namespace dev

argocd application get demo-app-dev
Title:               demo-app-dev
Venture:            default
Server:             https://kubernetes.default.svc
Namespace:          dev
URL:                https://192.168.39.5/apps/demo-application-dev
Repo:               https://github.com/PACordonnier/demo-cicd-ops.git
Concentrate on:             
Path:               dev
SyncWindow:         Sync Authorized
Sync Policy:        Automatic
Sync Position:        Synced to  (babc0df)
Health Status:      Balanced


$ argocd app established demo-application --sync-coverage automobile

En naviguant dans l’interface utilisateur World wide web, nous pouvons voir tous les objets gérés par ArgoCD ainsi que leur état actuel :


Interface utilisateur Web ArgoCD

Conclusion

Si vous utilisez Kubernetes pour votre déploiement et que vous avez du mal à savoir ce qui est déployé sur vos environnements, GitOps est fait pour vous. Sa mise en œuvre n’est pas sorcier et ne peut que bénéficier à votre conformité DevOps.

ArgoCD est un excellent produit. Il résout un vrai problème tout en étant pratique et facile à utiliser.

Leave a Reply