December 9, 2022

Branches Tech

Engagé pour la qualité technologique

America’s Armed Forces Are Weaker Without Roe

3 min read

Dans un monde parfait, tout cela serait résolu par une loi codifiant le droit à l’avortement qui passerait et serait signée aujourd’hui. En dehors de cela, l’administration Biden a quelques selections.

Tout d’abord, le DOD peut prendre des mesures immédiates pour s’assurer que tous les membres de notre assistance et leurs familles ont accès aux soins de replica. L’armée doit instituer et appliquer des directives claires qui permettent aux soldats et à leurs familles de prendre des congés pour accéder à des soins d’avortement, quel que soit l’endroit où ils se trouvent, d’une manière qui préserve leur vie privée. Une option pourrait être une politique du DOD qui permet aux médecins militaires de prescrire un congé de convalescence à tout membre du services cherchant un avortement, pour quelque raison que ce soit, ce qui leur donnerait le temps de voyager hors de l’État pour demander des products and services d’avortement. Pourtant, le membre du support devrait payer les dépenses de sa poche, automobile l’assurance militaire ne peut pas rembourser les companies d’avortement non liés au viol, à l’inceste ou à la mort imminente de la personne enceinte.

Les mains du DOD sont liées lorsqu’il s’agit de fournir des expert services d’avortement complets sur des bases, car l’amendement Hyde empêche que des fonds fédéraux soient dépensés pour tout avortement, sauf en cas de viol, d’inceste et lorsque la vie de la mère est en danger. Dans ces cases, malgré la décision de la Cour, il sera toujours feasible pour les femmes de se faire avorter sur les bases où cela est offert, mais de nombreuses bases et installations ne disposent pas des installations adéquates. Les législateurs doivent donc reconsidérer si l’amendement Hyde et l’interdiction des companies d’avortement complets dans les installations du DOD sont compatibles avec la préparation militaire. Les politiciens ne sont peut-être pas motivés pour protéger les droits reproductifs, mais la menace d’une armée, des marines, de la marine, de la force spatiale et de l’armée de l’air affaiblis pourrait les inciter à agir. Après tout, ces lois représentent aujourd’hui des risques beaucoup plus importants pour notre sécurité nationale qu’elles ne l’étaient hier.

De in addition, le ministère des Anciens Combattants, qui n’est pas soumis à Hyde, devrait immédiatement procéder à un examen complet des réglementations qui régissent ses propres limitations sur les soins d’avortement. Le secrétaire Denis McDonough peut avoir le pouvoir d’annuler la réglementation existante et de commencer à fournir des soins d’avortement aux sufferers VA. Le VA a une histoire récente de réécriture de ses propres réglementations – il fournit désormais des soins affirmant le genre, autrefois interdits, aux clients VA.

Combinées, ces mesures peuvent restaurer un semblant de droit de choisir pour les Américains qui mettent leur vie en jeu pour nos droits. Cela peut aider à atténuer les effets de la décision de la Cour suprême sur les anciens combattants, ceux qui sont encore en uniforme et leurs familles. Mais ce ne sera jamais assez. En fin de compte, seule la restauration complète des droits reproductifs arrangera les choses.

En tant qu’anciens combattants, nous avons servi notre pays pour défendre la liberté. Nous ne resterons pas silencieux car la liberté de faire nos propres choix concernant notre corps nous est enlevée ici à la maison. Nous n’arrêterons pas de nous battre tant que les droits reproductifs ne seront pas pleinement rétablis pour toutes nos troupes et pour tous les Américains. La sécurité de notre nation en dépend.


Avis filaire publie des content articles rédigés par des contributeurs externes représentant un substantial éventail de factors de vue. Lire plus d’avis iciet consultez nos consignes d’envoi ici. Soumettez un éditorial à [email protected].